PROTOCOLE SANITAIRE : RÉACTION DE L’APEL SUITE AUX ANNONCES DU MINISTRE

Les nouvelles mesures du protocole sanitaire pour la rentrée de septembre viennent d’être annoncées par le ministre de l’Education nationale.

Pour l’Apel, maintenir l’école ouverte reste plus que jamais une nécessité pour l’équilibre des jeunes et pour la continuité de leurs apprentissages. Le maintien d’un protocole strict afin de limiter la propagation du virus va dans ce sens. Comme l’an passé, demander aux collégiens et lycéens de s’isoler pendant 7 jours, s’ils sont cas contact ou quand un cas de Covid est déclaré dans la classe, est donc parfaitement compréhensible.

En revanche, étant donné qu’aucune consultation n’a eu lieu, l’Apel a été surprise de découvrir qu’une différenciation serait faite entre les élèves suivant qu’ils seront vaccinés ou non.

Certes la responsabilité collective face à cette pandémie est importante, mais la liberté de choix des familles l’est également. De surcroit, même si elles le souhaitent, toutes les familles n’auront pas eu le temps suffisant pour faire vacciner leurs enfants d’ici le début septembre.

Toute notre attention portera donc sur la continuité pédagogique. Il ne serait pas acceptable qu’elle ne puisse être assurée à la fois pour les élèves en présentiel comme pour ceux en distanciel.

Aucun enfant ne doit être ostracisé ou laissé de côté.

L’Apel travaillera bien sûr en collaboration avec les chefs d’établissement pour faciliter les conditions de la rentrée, mais sera extrêmement vigilante sur ce point.

Par ailleurs, de nombreuses questions sont encore en suspens. Ainsi par exemple :

  • Quid des collégiens de moins de 12 ans qui ne peuvent pas être vaccinés ?
  • Quid du délai requis qui fait que des parents qui souhaiteraient faire vacciner leurs enfants ne pourraient pas le faire avant la rentrée en raison des délais nécessaires pour trouver un rendez-vous et du temps incompressibles entre deux injections ?
  • Quid des enfants des familles les plus défavorisées et les plus fragiles pour lesquelles le risque de décrochage est grand ?

La situation sanitaire peut encore évoluer pendant le mois d’août mais, d’ores et déjà, l’Apel annonce qu’elle rencontrera Jean-Michel Blanquer avant la rentrée et sera extrêmement vigilante pour défendre les intérêts des enfants et de leur famille.

Mon BAFA pour cet été

L’AFOCAL, association liée à l’APEL vous propose ses prochaines formations BAFA et citoyenneté pour vos élèves ou votre personnel. Force d’un projet commun, nous sommes au service des familles.
Nous savons aussi combien le BAFA est un tremplin pour toute une vie et c’est donc un investissement qui mérite de la qualité ! Notre écoute est active, nos méthodes sont éducatives, nos outils sont pensés pour votre réussite personnelle.
Ces sessions vous sont ouvertes au tarif « APEL » soit -10%.
Toute notre équipe est à votre disposition. 05.62.71.80.32 – toulouse@afocal.fr

MON ENFANT RENCONTRE DE GRANDES DIFFICULTÉS DANS SA SCOLARITÉ : UN GUIDE ÉDITÉ PAR L’APEL

Pour accompagner les parents dont les enfants rencontrent de grandes difficultés à l’école, l’Apel nationale édite le guide « Mon enfant rencontre de grandes difficultés dans sa scolarité « .

Accueillir et faire réussir tous les élèves, telle est la mission de l’école inclusive. Elle doit tendre à rendre les apprentissages accessibles ou construire des aménagements raisonnables. Dans un climat de confiance et de bienveillance, un dialogue entre vous, parents et professionnels de l’école, permettra à votre enfant de suivre le meilleur parcours possible.

Dans ce guide, retrouvez des questions de parents avec nos réponses pour vous aider et vous informer : qui remplit le dossier MDPH ? Quelles démarches entreprendre pour scolariser mon enfant ?

AVS, CDAPH, CDO, SEGPA… Grande difficulté scolaire ou handicap, on vous explique tous les termes à connaître pour mieux comprendre et vous aider tout au long de vos démarches. 

Le service Information et Conseil aux Familles de l’Apel est également à votre écoute et vous apporte les informations utiles et vous accompagne dans vos démarches. N’hésitez-pas à les contacter en cliquant ici

> Vous pouvez télécharger le guide en cliquant ici

LE CALENDRIER SCOLAIRE 2021/2022 EST EN LIGNE !

COLLÈGE : BIEN SE PRÉPARER AU BREVET

Obtenir le diplôme national du brevet (DNB) est loin d’être inaccessible. Encore faut-il savoir mettre à profit les dernières semaines qui restent pour réviser au mieux.

EVITER LE STRESS LE JOUR J

1 Faire son sac la veille en y mettant les bons outils : stylos, cartouches, crayon à papier, gomme, crayons de couleur, feutres, surligneur, calculatrice, règle, compas, équerre, rapporteur.

2 S’assurer avant de partir qu’on a pris sa convocation et ses papiers d’identité.

3 Garder une marge de sécurité en arrivant, le premier jour, une demi-heure avant le début des épreuves.

4 Gérer son temps, pendant les épreuves, en ayant sous les yeux une montre à aiguilles.

5 Prévoir une bouteille d’eau.

UTILISER LES BONS OUTILS

Pour aborder sereinement ses révisions, votre enfant doit commencer par faire le tri des supports dont il dispose. Dans les différentes matières qu’il passera à l’écrit, ses cours sont-ils à jour ? Peut-être lui faudra-t-il consacrer un peu de temps à opérer un grand ménage dans ses classeurs, à numéroter les feuilles en les ras- semblant par chapitres. Au cas où il aurait du mal à s’y retrouver, qu’il n’oublie pas de consulter les tables des matières de ses manuels scolaires : elles l’aideront à retrouver le fil du programme.

CHERCHER UN BINÔME

C’est stimulant et efficace. Lorsqu’on veut être clair pour quelqu’un, on s’efforce de l’être pour soi-même. On comprend ainsi toujours mieux en expliquant à autrui. On mémorise également davantage, tout en s’entraînant à structurer ses idées. Encore faut-il respecter certaines conditions. La première : bien choisir son partenaire. Votre enfant aura tout avantage à se rapprocher de quelqu’un qui travaille à peu près à son rythme. La deuxième : se fixer des objectifs clairs en délimitant très précisément le temps imparti à ce travail en groupe.

BIEN COMPRENDRE LES ÉPREUVES

Si, au cours de l’année, votre enfant a déjà passé des brevets blancs, il est au courant de ce qui lui sera demandé en français, maths, histoire-géographie-éducation morale et civique et sciences. Rien de tel, pourtant, que de se remémorer l’épreuve en consultant ses manuels où elle est, en général, décrite ou bien en consultant les annales qui regroupent les sujets des années passées avec des corrigés. Autre possibilité : se rendre sur le site Eduscol ou encore sur la plateforme FranceTV Education où des vidéos proposent une synthèse des types de questions possibles.

S’INTERDIRE LES IMPASSES

Impossible en histoire-géographie-éducation civique ou en sciences de répondre correctement aux questions si l’on n’a pas assimilé des connaissances. Pour ce qui est des mathématiques, comment s’en sortir si l’on ignore presque tout des formules et des propriétés ? Quant au français, il serait illusoire de faire confiance à sa seule imagination. Avoir de solides notions tant en grammaire qu’en conjugaison, orthographe ou vocabulaire est incontournable. D’où la nécessité de bien se replonger dans chacune des matières en cherchant, au départ, à repérer ce qui est acquis et ce qui ne l’est pas. 

S’ENTRAÎNER

Tout au long de l’année, quelle que soit la discipline, votre enfant a eu à réaliser à la maison des exercices qui, ensuite, ont été corrigés en cours. C’est le moment pour lui d’essayer de les refaire, sans commettre l’erreur de croire que les relire peut suffire.

Autre possibilité : les applications à télécharger sur son smartphone comme Nomad EducationiToochDigiSchoolMobiBrevetKartableSchoolMouv… proposant exercices, quiz, fiches de révision avec, parfois, des vidéos.

TIRER PARTI DE SES ERREURS

Conseillez à votre enfant de relire les annotations des professeurs sur ses copies. Qu’est-ce qui, en général, lui fait perdre des points ? Sa difficulté à comprendre les consignes ? Son manque de connaissances ? Son absence de méthode ? Une mauvaise formulation de ses réponses aux questions ? Ses étourderies parce qu’il ne pense jamais à se relire ? L’idéal serait que votre enfant cherche, matière par matière, à dresser une liste de ses défauts récurrents.

BAC 2021 : QUELS SONT LES AMÉNAGEMENTS PRÉVUS POUR LES ÉPREUVES ?

Pour permettre à tous les lycéens de passer les épreuves du bac dans les meilleurs conditions possibles, plusieurs adaptations des épreuves ont été décidées par le ministère. Quelles sont-elles ?

university students sitting in a classroom interior

VOIE GENERALE ET TECHNOLOGIQUE

Philosophie

  • Epreuve écrite maintenue le 17 juin 2021
  • 4 sujets au choix au lieu de 3
  • La note retenue sera la note la plus élevée entre celle du contrôle continu et celle de l’épreuve écrite terminale

Le grand oral

  • Maintient du grand oral du 21 juin au 2 juillet, avec présentation de 2 questions
  • Utilisation possible des notes rédigées pendant les 20 minutes de préparation
  • Possibilité de présenter à l’examinateur un document indiquant les points du programme non traités par les professeur

Epreuves anticipées de français

Ecrit (17 juin) : tous les sujets sont dédoublés

Oral (à partir du 21 juin)

  • Parmi les textes de sa liste, l’élève choisit un des deux textes retenus par l’examinateur
  • Possibilité de signaler dans le descriptif les points de grammaire non étudiés en classe
  • Possibilité d’utiliser l’œuvre intégrale présentée dans la seconde partie de l’épreuve

VOIE PROFESSIONNELLE

Bac pro

  • Les épreuves terminales des enseignements généraux sont maintenues. Seules les 2 meilleurs notes sont retenues
  • Si un contrôle en cours de formation (CCF) a déjà été réalisé, les candidats sont dispensés des autres CCF

CAP

  • Maintient de l’épreuve orale de présentation du chef d’oeuvre en CAP
  • Si un contrôle en cours de formation (CCF) a déjà été réalisé, les candidats sont dispensés des autres CCF
> Pour en savoir +, rdv sur le site du ministère 

WEBINAIRE PARCOURSUP MARDI 18 MAI 2021

Dans le cadre du cycle des webinaires organisé par le service Information et conseil aux familles de l’Apel nationale, nous vous proposons un webinaire consacré à Parcoursup le mardi 18 mai 2021. Inscrivez-vous vite !

Vous pouvez vous inscrire jusqu’au 17 mai 2021 et vous recevrez le lien pour vous connecter

> Pour vous inscrire au webinaire, cliquez ici www.billetweb.fr/webinaire-parcousup  

L’ Enseignement catholique France recrute 4000 enseignants

L’ Enseignement catholique France recrute 4000 enseignants chaque année, pourquoi pas vous ?

Retrouvez toutes les infos sur le métier d’enseignant, les concours, les voies alternatives aux concours, les formations possibles et où elles se trouvent en France… sur le nouveau site ⤵️ : https://jedeviensenseignant.fr

APPRENTISSAGE : COMMENT TROUVER UNE ENTREPRISE MALGRÉ UN CONTEXTE INCERTAIN

Avec la crise économique que traversent de nombreuses entreprises depuis le début de la pandémie, la filière de l’apprentissage a été en grande difficulté à la rentrée de septembre. Malgré les aides exceptionnelles mises en place par l’État, de nombreux jeunes se retrouvent toujours sans entreprise en ce début d’année 2021. Nos conseils pour les aider à décrocher un contrat.

NOS CONSEILS POUR VOUS AIDER DANS VOS RECHERCHES

  • S’appuyer sur les dispositifs mis en place par l’État : dans le but de faciliter le recrutement de jeunes en apprentissage, le plan « 1 jeune, 1 solution » prévoit des aides financières pour les entreprises. En mars 2021, ces aides ont été reconduites. N’hésitez pas à en parler lors de votre candidature car certaines entreprises peuvent ne pas en connaître l’existence. À la fin du premier trimestre, le site 1jeune1solution.gouv.fr proposait plus de 4 000 offres sélectionnées par Pôle emploi.
  • Se faire accompagner : une cinquantaine d’agences françaises se sont mobilisées pour venir en aide aux apprentis avec l’opération #sauvonsnosalternants. Elle réunit des acteurs du monde de la communication qui s’engagent à prendre un alternant supplémentaire dans les prochaines semaines.
  • S’aider des ressources utiles : certains organismes comme le CIDJ ou encore l’association nationale des apprentis de France (Anaf) sont des ressources pour vous aider à trouver des solutions.
  • Rester à l’affût de nouvelles opportunités : « Être en veille sur les offres d’emploi, rechercher des alternatives et ne pas attendre l’offre idéale, c’est essentiel durant cette période », conseille Stéphanie Giroux.

plus d’infos sue apel.fr CLIQUEZ ICI

OBLIGATION DE FORMATION : UN NUMÉRO VERT POUR LES JEUNES ENTRE 16 ET 18 ANS

L’Apel a soutenu plusieurs dispositifs de la loi pour l’école de la confiance votée le 26 juillet 2019. Ainsi cette loi a rendu obligatoire l’instruction dès 3 ans, mais vous le savez peut-être moins, elle a également prolongé l’obligation de formation jusqu’à l’âge de 18 ans pour aider les jeunes qui sortent du système solaire sans qualification à bénéficier de solutions adaptées.

Pour en savoir + : la plateforme www.nouvelles-chances.gouv.fr de l’Onisep pour en savoir plus sur les dispositifs de prévention, de retour en formation et de parcours l’insertion sociale et professionnelle.

Guide ONISEP en classe de 3éme préparer son orientation

Téléchargez le guide ONISEP « En classe de 3éme préparer son orientation » Ci dessous